La critique de Sabrine

C’est un documentaire difficile à comprendre mais assez agréable à voir ; les choses qui semblent normales pour les Papous ne le sont pas pour nous : ils n’ont pas d’habits ils ont juste un tube pour cacher leur sexe. C’est dommage qu’il y a la voix OFF et donc que l’on ne voit pas le réalisateur. J’ai aimé la complicité des femmes, des hommes et des enfants. Mon œil a été attiré par l’intimité des choses. Au départ on est focalisé, étonné par l’opposition des premières scènes : dans la première scène le réalisateur marche près d’un métro parisien et dans la deuxième, on voit des pieds en contact direct avec la nature.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s